Screen width of at least 320px is required!

18 May 2022

Episode #283

11 May 2022

Episode #282

4 May 2022

Episode #281

27 April 2022

Episode #280

20 April 2022

Episode #279

13 April 2022

Episode #278

6 April 2022

Episode #277

30 March 2022

Episode #276

23 March 2022

Episode #275

Speed 1.0x
/
aa
AA
Bonjour et bienvenue à toutes et à tous. Je m'appelle Pauline et j'ai grand plaisir à vous retrouver pour un nouvel épisode de notre programme hebdomadaire. Nous sommes le 11 mai 2022 et la semaine est très politique. En France, nous avons assisté à l'investiture d'Emmanuel Macron. Nous sommes repartis pour cinq ans et attendons de connaître le nom du Premier ministre et les premières décisions du nouveau gouvernement. Tout cela dépendra sans doute aussi des résultats aux élections législatives du mois de juin prochain. La majorité présidentielle pourrait l'emporter, mais, à l'heure où je vous parle, rien n'est sûr. Sauf une chose : la droite traditionnelle est en lambeaux. Elle ne sera pas en mesure de s'opposer à quoi que ce soit. Pas plus, d'ailleurs, que les associations de défense des libertés. Ces dernières essaient de limiter l'utilisation de drones par la police lors des manifestations, mais il semble que ce soit un combat perdu d'avance. À l'étranger, la situation est encore moins réjouissante. En Russie, les médias aux ordres du Kremlin banalisent chaque jour un peu plus la menace nucléaire. L'Europe doit-elle se préparer au pire ? En Turquie, le mécène Osman Kavala a été condamné à la prison à vie. Cela soulève une réprobation internationale et le Parlement européen demande sa libération immédiate. Nos députés ont bien peu de chances d'être entendus d'Erdogan, qui jour après jour supprime de nouvelles libertés.

Mais commençons par la France. Le grand événement de la semaine a sans conteste été l'investiture d'Emmanuel Macron, le 7 mai dernier.

Un « nouveau » président pour cinq ans

11 May 2022
Un « nouveau » président pour cinq ans
​Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock​

C'est dans la splendide salle des Fêtes du palais de l’Élysée que les quatre cent cinquante invités se sont pressés. Certains se sont ostensiblement salués, d'autres se sont volontairement ignorés. Le monde politique peut être cruel. Dans cette immense salle de réception rénovée en 2018 dans un camaïeu de tons gris, les hôtes ont pris place dès 10 heures du matin. Debout, alignés les uns à côté des autres, ils ont formé un arc de cercle devant le pupitre encore vide d'Emmanuel Macron. Dans ce carré VIP, on pouvait reconnaître des proches du président : le secrétaire général de l'Élysée, des me

End of free content.

To access this material, please LOG IN.

If you don't have a subscription, please click HERE to sign up for this program.

* * *
Cela va passer nécessairement par une nouvelle bataille électorale : les élections législatives du mois de juin. Les Macronistes semblent bien partis. Voici pourquoi.

Élections législatives à droite : le grand bazar

11 May 2022
Élections législatives à droite : le grand bazar
Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock



C’est la débandade. La défaite quasi-assurée. Alors que depuis le 4 mai, les trois principales forces de gauche sont parvenues à s’unir afin de présenter un candidat unique par circonscription, les partis de droite se battent entre eux. À moins d’un miracle, les élections législatives qui se tiendront les 12 et 19 juin prochain sur tout le territoire devraient donc se traduire par une explosion généralisée de la droite traditionnelle. Au profit du centre. Bien sûr, Les Républicains – le principal parti de la droite – sont conscients du risque.

Pendant des semaines, les principaux responsables

End of free content.

To access this material, please LOG IN.

If you don't have a subscription, please click HERE to sign up for this program.

* * *
La plupart des associations de défense des libertés publiques les dénoncent, mais le gouvernement ne semble pas du tout prêt à y renoncer. Les drones surveillent les manifestations sous contrôle de la police. Mais peut-elle vraiment tout contrôler ?

Drones : Attention danger !

11 May 2022
Drones : Attention danger !
Mr TACT HILL / Shutterstock

Le film a fait l'effet d'un coup-de-poing en pleine figure. À l'époque, « 1984 », le blockbuster de Michael Radford réalisé à partir du livre éponyme de Georges Orwell, glaçait le sang. Il y était question de surveillance de masse via la technologie. Elle s'incarnait alors sous la forme de télé-écrans révolutionnaires. Mais une fois sorti de la salle de cinéma, on était rassuré. Il ne s'agissait que d'un film de science-fiction.

Quarante ans plus tard, il semblerait pourtant que la réalité se rapproche de plus en plus de la fiction. La surveillance de masse avance à pas de géants. Non seulemen

End of free content.

To access this material, please LOG IN.

If you don't have a subscription, please click HERE to sign up for this program.

* * *
En Turquie, pas besoin d'avoir des drones pour réprimer les opposants. Le célèbre homme d'affaires et philanthrope turc Osman Kavala vient d'être condamné à la prison à perpétuité. Sans aucune preuve convaincante. Les démocrates du monde entier crient au scandale.

Osman Kavala : le mécène sacrifié

11 May 2022
 Osman Kavala : le mécène sacrifié
thomas koch / Shutterstock

La sentence est tombée après moins d’une heure de délibéré. Les juges de la 13ème cour pénale d’Istanbul ont exactement fait ce que l’on attendait d’eux. Ce qu'Erdogan attendait d’eux. Sans la moindre preuve convaincante, ils ont condamné un innocent à la prison à perpétuité. Aucune remise de peine n'est possible. Osman Kavala ne s’y est pas trompé. L’homme d'affaires et grand philanthrope turc a qualifié ce verdict d’« assassinat judiciaire » fondé sur des « théories du complot ». On l’accuse d’avoir tenté de « renverser le gouvernement de la République de Turquie » en ayant fomenté les manif

End of free content.

To access this material, please LOG IN.

If you don't have a subscription, please click HERE to sign up for this program.

* * *
Que valent les espoirs face à la dérive d'un homme ? Les Russes n'ont jamais autant parlé de déclencher une guerre nucléaire contre l'Europe. Et s'ils disaient vrai ?

Attaque nucléaire : la menace se banalise en Russie

11 May 2022
Attaque nucléaire : la menace se banalise en Russie

Il faut imaginer la scène. Fin avril, sur une chaîne de la télévision russe, l’expert en armes nucléaires ne tarit pas d’éloges sur le dernier-né des missiles du pays. Il ne faudra, explique-t-il, que 106 secondes pour atteindre Berlin, 200 secondes pour Paris, 202 secondes pour Londres. « Il est impossible à intercepter, ils n’auront même pas le temps de se retourner », s’enthousiasme-t-il. « Ils », c’est nous. Les Allemands, les Français et les Britanniques, coupables de vivre dans ces « pays qui livrent le plus d’armes à l’Ukraine ».

Dans une société démocratique, les propos auraient fait sc

End of free content.

To access this material, please LOG IN.

If you don't have a subscription, please click HERE to sign up for this program.