Screen width of at least 320px is required!

9 December 2020

Episode #208

2 December 2020

Episode #207

25 November 2020

Episode #206

18 November 2020

Episode #205

11 November 2020

Episode #204

4 November 2020

Episode #203

28 October 2020

Episode #202

21 October 2020

Episode #201

14 October 2020

Episode #200

Speed 1.0x
/
Bonjour et bienvenue à toutes et à tous. Je m'appelle Hélène et j'ai grand plaisir à vous retrouver pour un nouvel épisode de notre programme hebdomadaire. Nous sommes le 11 novembre 2020 et je voudrais m'intéresser à la pandémie de coronavirus et à ses effets sur la politique et la société. Donald Trump vient de perdre les élections présidentielles, en partie à cause de sa gestion calamiteuse de la Covid-19. Depuis le 7 novembre, on sait que Joe Biden va bientôt diriger le pays. Il travaille déjà à un plan de lutte contre la maladie. Parce qu'elle a su empêcher l'épidémie de gangrener la Nouvelle-Zélande, la première ministre Jacinda Ardern a pu être réélue et prêter serment, le 6 novembre dernier. Elle en a profité pour nommer un gouvernement de la diversité. Un exemple à suivre.

En France, nous sommes entrés dans un second confinement. On retrouve les réflexes d'il y a quelques mois mais les règles sont beaucoup plus lâches. Drôle d'ambiance. Le 5 novembre s'est tenue la journée de la lutte contre le harcèlement scolaire. Une nécessité face aux chiffres en hausse. Et le précédent confinement n'a, semble-t-il, fait qu'empirer le phénomène. Enfin, en cette période aussi morose que pauvre culturellement, quoi de mieux qu'un bon livre pour prendre de la hauteur. Problème : le gouvernement a fermé toutes les librairies. Une pure folie.

On ne sait pas encore tout ce que l'histoire et la littérature retiendront des présidentielles de 2020 aux États-Unis. Mais il a fallu quatre jours à la première puissance mondiale pour connaître le nom du 46ème président.

Joe Biden : la victoire tant attendue

11 November 2020
Joe Biden : la victoire tant attendue
VP Brothers / Shutterstock.com

D'abord il y a eu une clameur qui semblait venir de différents endroits du pays. Des cris de joie, des concerts de klaxons ou des bruits de casseroles. Il fallait faire entendre l'allégresse qui a saisi une partie de la population, montrer que cette victoire était essentielle pour la majorité du pays. Et le monde entier, peut-être. Sitôt annoncé le nom du quarante-sixième président des États-Unis, le 7 novembre, les citoyens sont descendus spontanément dans la rue. À Washington, une foule s'est dirigée vers la Maison Blanche et la « Black Lives Matter Plaza », rebaptisée ainsi pour dénoncer le

End of free content.

To access this material, please LOG IN.

If you don't have a subscription, please click HERE to sign up for this program.

* * *
À l'inverse de cette violence latente, le climat en Nouvelle-Zélande semble très apaisé. La première ministre a nommé un gouvernement représentant tous les pans de la société. Ses administrés semblent ravis.

De la diversité en Nouvelle-Zélande

11 November 2020

Le moment devait être émouvant. « Je dirais simplement que c'est Aotearoa Nouvelle-Zélande qui est assis à cette table », déclare Jacinda Ardern, en anglais et en maori. Aotearoa étant le nom maori du pays. Nous sommes le 6 novembre, à Wellington, en Nouvelle-Zélande, et la charismatique première ministre prête serment pour un second mandat. Lors de cette cérémonie très suivie, la dirigeante travailliste s'explique sur le choix des membres de son gouvernement : « Ils représentent ensemble des perspectives très différentes, des talents et une expérience énorme et, comme on est en droit de s'y a

End of free content.

To access this material, please LOG IN.

If you don't have a subscription, please click HERE to sign up for this program.

* * *
Si la première ministre de Nouvelle-Zélande a réussi à contenir l'épidémie de la Covid, en France, la situation est très différente. Nous sommes reconfinés. En partie, du moins.

Drôle de confinement

11 November 2020
Drôle de confinement
Alice Miquel / Shutterstock.com

L'humeur des Français est à l'image du ciel parisien. Changeant d'une minute à l'autre, passant du bleu au gris, du soleil à la menace de pluie sans que le pire survienne. Pour l'instant. Depuis le 30 octobre, minuit une, nous sommes reconfinés. Sur tout le territoire, et ce jusqu'au 1er décembre, au moins. On retrouve immédiatement les habitudes des mois de mars-avril-mai derniers. Les attestations de déplacements sans lesquelles il est interdit de sortir, les invitations à rester à la maison pour pratiquer le télétravail, les spots radios nous enjoignant de respecter les distances et les ges

End of free content.

To access this material, please LOG IN.

If you don't have a subscription, please click HERE to sign up for this program.

* * *
À défaut de la société, cela peut être toute une classe ou une cour de récréation qui prend feu. La journée de lutte contre le harcèlement scolaire a eu lieu le 5 novembre. Le bilan est alarmant.

Harcèlement scolaire : en hausse

11 November 2020
Harcèlement scolaire : en hausse

Le 5 novembre dernier, journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire, ce fait divers épouvantable a refait la une des pages société. Elle s'appelait Evaëlle Dupuis, elle avait 11 ans, et le 21 juin 2019 elle s'est pendue aux barreaux de son lit d'enfant. Dans sa maison du Val-d'Oise, en région parisienne, la toute jeune fille s'est suicidée...

En septembre 2018, Evaëlle fait son entrée au collège et devient très vite la tête de turc de sa professeure de français, qui la traite de « folle » et d'un petit groupe d'élèves. Insultes, brimades, coups.... En février 2019, ses parents dép

End of free content.

To access this material, please LOG IN.

If you don't have a subscription, please click HERE to sign up for this program.

* * *
La lutte contre les violences passe, aussi, par l'éducation et la lecture. Or, depuis le début du confinement, les librairies sont fermées. Au motif que les œuvres littéraires ne seraient pas des biens de première nécessité. Voltaire va se retourner dans sa tombe !

Les livres sont-ils essentiels ?

11 November 2020
Les livres sont-ils essentiels ?
Di Vincenzo / Shutterstock.com

D'ordinaire, les jurées se réunissent à l'hôtel Crillon, palace parisien situé sur la prestigieuse place de la Concorde, pour délibérer. Lors d'un long déjeuner, les douze femmes qui composent le jury du Prix Femina discutent ardemment de leurs choix. Puis, devant un parterre de journalistes agglutinés les uns les autres, les noms des lauréats de ce prestigieux prix littéraire sont enfin annoncés. Le cérémonial est bien rôdé, mais cette année, il n'a pas pu être respecté.

Covid-19 et confinement obligent, le verdict est tombé le 2 novembre, à 10h30. Un simple communiqué sans réunion préalable,

End of free content.

To access this material, please LOG IN.

If you don't have a subscription, please click HERE to sign up for this program.