Screen width of at least 320px is required!
/

Le quatre-vingtième anniversaire de la Nuit de Cristal sert de sombre rappel

Vendredi dernier a marqué le 80ème anniversaire de la Kristallnacht, ou « Nuit de Cristal », durant laquelle le régime nazi a attaqué des commerces, des entreprises, des synagogues et des maisons juifs dans toute l'Allemagne nazie. On pense que jusqu'à 1 300 personnes ont probablement été tuées ou poussées au suicide lors de cet événement annonciateur de ce qui allait se passer pendant l'Holocauste.

Les violences ont commencé après l'assassinat d'un diplomate allemand par un adolescent juif dont les parents avaient été expulsés d'Allemagne. Les nazis ont utilisé cet incident comme prétexte pour organiser des émeutes anti-juives, en ordonnant à la police d'intervenir uniquement pour protéger des biens non juifs. Entre le 9 et le 13 novembre, 267 synagogues et plus de 7 000 commerces juifs ont été détruits. Quelque 30 000 hommes juifs ont été arrêtés et envoyés dans des camps de concentration.

Vendredi, des cérémonies ont eu lieu à travers toute l'Allemagne pour marquer l'anniversaire des pogroms. La chancelière fédérale Angela Merkel a condamné la recrudescence de l'antisémitisme, et s’est interrogée sur la capacité des institutions démocratiques du pays à lutter contre cette augmentation. Elle a également rappelé que la terreur du nazisme n’était pas apparue du jour au lendemain, mais était montée progressivement.

Guillaume: Catherine, il est difficile d'imaginer que le début de l'Holocauste de la Seconde Guerre mondiale ait commencé seulement 20 ans après la fin de la Première Guerre mondiale. Les gens n’avaient-ils retenu aucune leçon de ce qui s’était passé ?
Catherine: Et aujourd'hui ? Montrons-nous que nous avons retenu la leçon ?
Guillaume: Nous ne savons que trop bien que l'antisémitisme est en augmentation. Il n'y a aucun autre choix que d’adopter une position ferme contre ces actes quels que soient le moment et le lieu où ils se produisent. Ce que la chancelière Merkel a dit est vrai : les horreurs commises sous les nazis ne se sont pas produites du jour au lendemain. Les conditions étaient propices à leur déclenchement.
Catherine: Ça me fait penser aux émeutes de Chemnitz cet été. Les violences ont été déclenchées par le meurtre d’un Allemand par un étranger. D'une certaine manière, ce n'est pas si différent de la façon dont la nuit de Cristal a commencé. L’hystérie collective a gagné la population et les Juifs ainsi que les personnes perçues comme des étrangers ont été pris pour cibles.
Guillaume: Nous avons besoin de pouvoir compter sur nos dirigeants pour dénoncer ces actes ! Ce n’est pas suffisant d'organiser des contre-manifestations chaque fois qu'il y a un rassemblement de l'extrême droite. J’ai bien peur que si plus de politiciens nationalistes de droite devaient accéder au pouvoir, il n’y ait de moins en moins de voix qui se prononcent, non seulement contre l'antisémitisme, mais aussi contre la haine et la violence envers qui que ce soit.