Screen width of at least 320px is required!
/

The Interrogative Pronouns: qui, que, quoi, qu'est-ce que, and qui est-ce qui

Catherine: Parlons d’un héros français méconnu en France : le marquis de La Fayette !
Guillaume: Tu plaisantes ? Qui ne connaît pas le célèbre La Fayette qui a aidé les Américains.
Catherine: C’est sûr, mais en dehors de son rôle dans la guerre d’Indépendance, qu’est-ce que les gens savent de lui ?
Guillaume: Euh… Je ne sais pas quoi dire.
Catherine: Qu’est-ce que tu sais sur le « héros des deux mondes », Gilbert du Motier de la Fayette ?
Guillaume: Quoi ? C’était ça son nom ?
Catherine: Oui ! Commençons notre petit jeu. Qui est-ce qu’il considérait comme son père ?
Guillaume: Je sais ! George Washington qui n’avait pas d’enfant et le considérait comme son fils.
Catherine: Exact. Qui est-ce que La Fayette a soutenu pendant la Révolution française ?
Guillaume: Qui est-ce qu’il a pu soutenir ? Les révolutionnaires bien sûr ! Attends, c’était un noble après tout. Il a fait quoi alors pendant la Révolution ? Il était pour qui ?
Catherine: Pour faire simple, il a défendu la cause de la liberté. À qui doit-on en partie la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen ?
Guillaume: À La Fayette ?
Catherine: Oui ! Il est l’auteur d’un des projets proposés qui s’inspirait fortement de la déclaration d’indépendance américaine. Durant la Révolution, la Fayette a aussi défendu l’ordre. Il a d’ailleurs pris la tête de la Garde nationale.
Guillaume: Aujourd’hui, la Garde nationale est rattachée à l’armée. Qui en faisait partie durant la Révolution ?
Catherine: Elle était composée de citoyens et servait au maintien de l’ordre. La Fayette a incité ses troupes à arborer la cocarde tricolore. Le bleu, blanc, rouge, ça te rappelle quoi ?
Guillaume: Le drapeau américain ! Mais le bleu et le rouge sont aussi les couleurs de la ville de Paris, non ?
Catherine: Oui, c’est exact. Et à qui La Fayette a-t-il envoyé une des clés de la Bastille après sa démolition ?
Guillaume: Euh… à George Washington ?
Catherine: Oui ! Mais revenons à ta question : pour qui La Fayette était-il durant la Révolution ? En fait, il était pour une monarchie constitutionnelle.
Guillaume: Quoi ? Mais c’est justement ce régime qu’il avait combattu en Amérique. J’en perds mon latin.
Catherine: Une de ses déclarations résume bien son engagement : « Pour la Révolution, il a fallu des désordres, car l'ordre ancien, n'était que servitude, et, dans ce cas, l'insurrection est le plus saint des devoirs ; mais pour la Constitution, il faut que l'ordre nouveau s'affermisse, et que les lois soient respectées » . Il a d’ailleurs participé à la fête de la Fédération, symbole de la réconciliation entre le roi et le peuple le 14 juillet 1790.
Guillaume: Avec une telle position, il ne devait pas plaire à tout le monde !
Catherine: Absolument, et après la chute de la monarchie, il a été accusé d’être un traître par les révolutionnaires et il a tenté de s’échapper mais il a été capturé par les Autrichiens qui le considéraient eux comme un révolutionnaire.
Guillaume: Et qui est-ce qui l’a fait libérer ? Encore George Washington ?
Catherine: Non, c’est Napoléon, mais à condition qu’il reste en exil quelque temps en Belgique.
Guillaume: Il ne l’aimait pas ou quoi ?
Catherine: Il le considérait comme un rival dangereux. La Fayette a continué à jouer un rôle politique jusqu’à sa mort mais il a été enterré dans une certaine indifférence en France alors qu’aux États-Unis il a eu les mêmes honneurs que qui ?
Guillaume: George Washington ?
Catherine: Et oui !
Guillaume: Décidément, nul n’est prophète dans son pays !