Screen width of at least 320px is required!
/
Catherine: Nous sommes le jeudi 30 mai 2019. Bienvenue dans notre programme hebdomadaire News in Slow French ! Bonjour à tous nos auditeurs ! Salut, Guillaume !
Guillaume: Salut, Catherine ! Bonjour à tous !
Catherine: Comme d'habitude, dans la première partie de notre programme, nous discuterons de l’actualité. Nous commencerons par une discussion sur les résultats des élections européennes. Nous aborderons ensuite la recommandation de Felix Klein, un représentant allemand de la communauté juive, de ne pas porter la kippa en public en raison de la multiplication des attaques antisémites. Puis, nous discuterons d'une étude suggérant que les femmes seraient plus productives si elles travaillaient dans des bureaux plus chauds. Et nous conclurons la première partie de notre programme avec quelques-uns des temps forts de la 72ème édition du Festival de Cannes.
Guillaume: Merci, Catherine.
Catherine: Mais ce n'est pas tout, Guillaume. La deuxième partie de notre émission sera consacrée à la culture et à la langue françaises. Dans la section grammaire, nous travaillerons sur les locutions prépositionnelles au-delà de, au-dessous de, au-dessus de, au lieu de, au milieu de, et auprès de. Pour illustrer cette leçon, nous parlerons d’un moyen de locomotion original.
Guillaume: La trottinette ?
Catherine: Non !
Guillaume: J’ai l’impression que tu as une dent contre les trottinettes, je me trompe ?
Catherine: Tu as raison, je déteste ce mode de transport.
Guillaume: Moi, je trouve ça cool au contraire, et très écologique !
Catherine: Tu as vu le nombre de trottinettes en libre-service qui ont envahi les rues de Paris ? C’est tout sauf écologique !
Guillaume: C’est moins polluant que les voitures, quand même.
Catherine: Oui, peut-être. Mais les trottinettes causent chaque année de nombreux accidents.
Guillaume: Il faudrait peut-être changer certaines lois pour assurer la sécurité de leurs utilisateurs et des piétons mais je suis sûr qu’on va trouver des solutions !
Catherine: Eh bien, on verra bien. En tout cas, je doute que le transport dont je veux discuter avec toi aujourd’hui envahisse un jour nos rues…
Guillaume: De quoi tu parles ? Attends, ne me dis rien, je sais ce que tu vas me dire : « tu le découvriras dans un instant après l’actualité. »
Catherine: Oui ! Cette semaine, nous verrons aussi comment employer l'expression « Avoir/ Donner des sueurs froides ». Aimes-tu relever des défis dangereux, Guillaume ?
Guillaume: Tu veux dire, du genre de ceux qui sont à la mode sur les réseaux sociaux, comme sauter d'une voiture en marche pour danser ? Non merci, très peu pour moi.
Catherine: Je te comprends. Il semble que prendre des risques inutiles soit devenu une nouvelle tendance.
Guillaume: Tout à fait. Mais il existe d'autres genres de défis, Catherine. Parfois, prendre des risques peut être aussi une forme d'art.
Catherine: En quel sens ?
Guillaume: Pense par exemple à Philippe Petit, le funambule qui a marché sur un fil tendu entre les deux tours du World trade Center, ou bien à celui qu'on appelle « le Spiderman français ». Alors, est-ce de l'art, ou de l'inconscience ?
Catherine: C'est un vaste débat ! Pour ma part, je suis impatiente que tu m'en dises plus sur « le Spiderman français ». Nous en discuterons dans un instant, juste après l'actualité.