Screen width of at least 320px is required!
/
Catherine: Nous sommes le jeudi 23 mai 2019. Bienvenue dans notre programme hebdomadaire News in Slow French ! Bonjour à tous nos auditeurs ! Salut Guillaume !
Guillaume: Salut Catherine ! Bonjour à tous !
Catherine: Dans la première partie de notre programme, nous discuterons de l'actualité. Nous commencerons avec le rapport publié par l'une des principales agences de défense des droits de l'homme en Europe condamnant le traitement réservé aux migrants en Hongrie. Ensuite, nous aborderons l’interdiction de la vente de milkshakes à McDonald’s ordonnée par la police à l’approche d’un rassemblement du parti de Nigel Farage à Édimbourg, en Écosse. Puis, nous aurons une conversation sur un nouveau mets délicat qui a été ajouté au menu d'une chaîne populaire de restauration londonienne : des grillons grillés. Et enfin, nous parlerons de la mort, à l’âge de 102 ans, du célèbre architecte I.M. Pei.
Guillaume: Excellent programme !
Catherine: Mais ce n'est pas tout, Guillaume. La deuxième partie de notre émission sera consacrée à la culture et à la langue françaises. Dans la section grammaire, nous montrerons comment employer les locutions prépositionnelles: à la faveur de/en faveur de, à la merci de, à l’encontre de, à l’exception de and à l’insu de. Nous parlerons de l'histoire du droit des enfants en France.
Guillaume: C’est une problématique en perpétuelle évolution ! Regarde le nombre de parents qui affichent la vie de leurs enfants sur les réseaux sociaux !
Catherine: Personnellement, je trouve ça choquant, surtout quand les parents gagnent de l’argent avec ces photos et ces vidéos.
Guillaume: Moi aussi, même si je dois avouer que j’aime regarder les vidéos de bébé. Certaines sont hilarantes !
Catherine: Tu sais, la question de la médiatisation des enfants n’est pas si nouvelle que ça. Tu te souviens de Jordy ?
Guillaume: Bien sûr, dans les années 90, il est devenu une vraie star à l’âge de 4 ans ! Il a vendu des millions de disques en Europe avec son titre « Dur, dur d’être bébé ! ».
Catherine: Eh bien, nous verrons dans un instant que le petit Jordy disait vrai : pendant des siècles en France, il a été dur, dur, d’être un enfant ! Pour conclure le programme de cette semaine, nous verrons aussi comment employer l'expression « simple comme bonjour ».
Guillaume: Est-ce que tu veux parler des règles de politesse à la française ?
Catherine: Non, pas vraiment. Aujourd'hui, je suis plutôt d'humeur à parler chansons. J'aime beaucoup écouter des chansons françaises dont les textes sont de véritables bijoux, voire des poèmes.
Guillaume: Tu penses à un chanteur en particulier ? J'imagine que si tu aimes ce style de musique, il faut que tu te tournes plutôt vers les chanteurs du XX ème siècle. Les chanteurs modernes ne doivent pas trop te plaire...
Catherine: Au contraire, Guillaume. La chanson française regorge encore de talents d'écriture à notre époque, y compris dans le slam et dans le rap. Et si tu interroges beaucoup de ces chanteurs modernes ayant en commun le goût des beaux textes et une certaine révolte, tu verras qu'ils citent souvent un même chanteur comme source d'inspiration.
Guillaume: Je ne vois pas trop...
Catherine: Georges Brassens, évidemment ! Si tu es d'accord, j'aimerais qu'on évoque la vie et les chansons de ce chanteur hors-normes.
Guillaume: Très bien, c'est ce qu'on fera bientôt, mais commençons par discuter de l'actualité.