Screen width of at least 320px is required!
/
Catherine: Nous sommes le jeudi 25 avril 2019. Bienvenue dans notre programme hebdomadaire, News in Slow French ! Bonjour à tous nos auditeurs ! Salut, Guillaume !
Guillaume: Salut Catherine ! Bonjour à tous !
Catherine: Dans la première partie de notre programme, nous discuterons de l'actualité. Nous commencerons par les attentats à la bombe commis au Sri Lanka le jour de Pâques, qui ont fait 359 morts et plus de 500 blessés. Ensuite, nous parlerons du résultat des élections présidentielles en Ukraine : un comédien qui avait joué le rôle d’un président à la télévision a été élu. Puis, nous discuterons d'une expérience menée par des scientifiques : ils ont réussi à rétablir l'activité cérébrale de porcs quelques heures après leur abattage. Et enfin, nous parlerons d’une tradition de Pâques : la fabrication d'une omelette géante dans le village de Bessières, dans le sud-ouest de la France.
Guillaume: Excellent !
Catherine: Dans la partie grammaire, nous traiterons de la préposition « de » et pour illustrer cette leçon, nous discuterons de quelques grandes cathédrales de France.
Guillaume: C’est un thème très actuel. Le débat fait rage sur la reconstruction de Notre-Dame. Que penser de l’extraordinaire élan de générosité de certaines entreprises ? Comment trouver la main d’œuvre nécessaire aux travaux ? Doit-on reconstruire la flèche à l’identique ? Quel est ton point de vue ?
Catherine: La pénurie de main d’œuvre dans l’artisanat est un problème réel dans la société actuelle. C’est un secteur très souvent boudé, alors si ces travaux pouvaient inciter les jeunes à faire carrière dans des métiers comme tailleur de pierre ou charpentier, la rénovation de Notre-Dame produirait des bienfaits à long terme pour notre pays.
Guillaume: Quelle belle réponse diplomatique qui évite toutes les polémiques ! Eh bien moi je vais te dire ce que je pense !
Catherine: J’ai hâte de savoir quelle vision tu as de la reconstruction de la flèche !
Guillaume: Eh bien, comme tu le sais, des projets un peu fous ont été imaginés pour remplacer la flèche : une baguette géante, un pommeau de douche, le château de la Belle au bois dormant…
Catherine: Oui, je sais… Et toi qu’imagines-tu ?
Guillaume: Puisque la flèche ne date pas de la construction médiévale, j’ai une préférence pour les solutions plutôt modernes. Et pour joindre l’utile à l’agréable, le deux en un, l’économie d’énergie…
Catherine: Je t’écoute
Guillaume: Eh bien le mieux serait qu’elle serve en même temps d’antenne relais 5G !
Catherine: Comme toujours, je vois que tu ne perds pas le nord ! Continuons avec les annonces. Cette semaine, nous emploierons l'expression « Aller comme un gant ».
Guillaume: Catherine, dis-moi, est-ce que tu rêvais quand tu étais petite, comme beaucoup, de devenir hôtesse de l'air ?
Catherine: Je n'ai jamais envisagé de le devenir mais c'est vrai que c'est un métier qui fascine… Voyager constamment, rencontrer des gens de tous horizons, c'est intéressant. Mais il faut avoir des nerfs d'acier pour faire ce métier !
Guillaume: Oui, ce n'est pas seulement un métier d'accueil. Les hôtesses et les stewards ont une grande responsabilité concernant la sécurité des passagers. D'ailleurs, savoir nager est un des critères fondamentaux de recrutement des hôtesses.
Catherine: Pour moi, un des éléments qui caractérise le plus les hôtesses, c'est leur élégance… Il me semble que l'uniforme contribue beaucoup au prestige de la profession, et c'est souvent un élément marquant chez les compagnies aériennes.
Guillaume: Tu as raison, Catherine. Nous en parlerons dans un instant, mails pour le moment continuons avec l'actualité.