Screen width of at least 320px is required!
Speed 1.0x
/

Selon une étude, être un oiseau de nuit pourrait être désavantageux pour le fonctionnement du cerveau

21 February 2019

Les personnes qui aiment rester debout tard, les noctambules, ont une moins bonne connectivité dans les régions du cerveau impliquées dans le maintien de la conscience que les lève-tôt. Cette découverte, publiée la semaine dernière dans la revue Sleep, suggère que les couche-tard pourraient être désavantagés en termes de productivité professionnelle.

Des chercheurs en Angleterre ont examiné le cerveau de personnes qui se couchent à 2h30 et se réveillent à 10h15 ainsi que celui de personnes qui s’endorment avant 23h et se lèvent à 6h30. Les participants ont ensuite effectué une série de tâches e

End of free content.

To access this material, please LOG IN.

If you don't have a subscription, please click HERE to sign up for this program.