Screen width of at least 320px is required!
/
La Russie n’est jamais hors-jeu. Du moins, c’est ce qu’à voulu afficher une nouvelle fois Vladimir Poutine lors de sa rencontre avec Kim Jong-un à Vladivostok. En effet, depuis l’éclatement de l’URSS, les Russes étaient restés discrets sur la question nord-coréenne. Ils s’étaient même éloignés de leur ancien allié après que les mésaventures économiques rattrapent Moscou dans les années 1990. Ce sommet était donc l’occasion de se réconcilier officiellement avec l’ami nord-coréen. Plus encore, il s’agissait également pour Poutine de montrer aux États-Unis que son pays n’avait pas baissé la garde en Asie-Pacifique et que la Russie avait bien l’intention de jouer son rôle dans la résolution de la crise entre les deux Corées. Kim Jong-un, lui, a renforcé sa « présentabilité » à l’international, démontrant qu’il savait discuter avec les « Grands ». Que faut-il retenir de cette rencontre ? Les Russes vont-ils réussir là où les Américains semblent avoir perdu de la vitesse ?

Poutine remet la Russie dans le jeu des négociations avec la Corée du Nord

1 May 2019

End of free content.

To access this material, please LOG IN.

If you don't have a subscription, please click HERE to sign up for this program.