Screen width of at least 320px is required!
/
Bienvenue à toutes et à tous, et merci d’être à l’écoute de notre programme hebdomadaire. Nous sommes le 27 février 2019. Je suis Nicolas et j’aimerais vous parler de comment la France se mobilise contre les vieux démons de l’antisémitisme. Je souhaite également vous raconter une rencontre historique organisée par l’Eglise catholique et comment des médecins cubains vont soigner des patients français. On s’interroge aussi dans cet espace sur le futur de la lutte contre le groupe terroriste État Islamique. Enfin, on revient sur la tragédie d’Emiliano Sala.

Pour commencer, on aborde un sujet inquiétant, qui défraie la chronique en France ces derniers jours : l’augmentation des actes antisémites…

La France face à l’antisémitisme

C’est le retour des vieux démons. Et on ressent de la lassitude, beaucoup de lassitude. Et de la colère aussi. En l’espace de quelques jours, on a vu en France : un, l’agression verbale contre un philosophe pour ses liens avec Israël ; deux, le saccage d’un monument à un jeune juif torturé et tué dans les années 2000 ; et trois, la profanation d’un cimetière juif en Alsace. Tout cela, entre le samedi 16 et le mardi 19 février. Ça fait quand même beaucoup.

Suffisamment, en tout cas, pour que des milliers de personnes descendent dans les rues des principales villes françaises pour dire « ça suffit ! ». Ça suffit des actes antisémites. C’en est assez de voir encore apparaître, dans un pays européen, au XXIème siècle, des actions et des commentaires que l’on croyait oubliés. Selon les chiffres publiés début février par le ministère français de l’Intérieur, les actes considérés comme antisémites ont augmenté de 74% en 2018 par rapport à l’année précédente.

End of free content.

To access this material, please LOG IN.

If you don't have a subscription, please click HERE to sign up for this program.