Available on the App Store
Get it on Google Play

  • Volume
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
Transcript 1
Lesson

En boucher un coin



Mouse-over French text fragments in blue to see English translation
L’expression « en boucher un coin » signifie remplir d'étonnement, être en admiration ou réduire au silence quelqu’un. En effet, lorsqu'on ferme sa bouche soudainement, c'est un signe assez marquant de surprise. L’expression peut être utilisée par la personne qui provoque l’admiration ou par la personne qui est dans un état admiratif. L’image véhiculée par notre expression un rien familière est peu gracieuse.

Lorsque cette expression est apparue à la fin du XIXe siècle, elle signifiait "étonner quelqu'un" en lui faisant fermer la bouche. Aujourd’hui, l’expression est aussi une façon plus délicate de "fermer la bouche" ou "empêcher de parler", qui est courante dans d’autres langues. Le coin est ici une métaphore désignant la bouche par un de ses coins (les angles rentrants à la jonction des lèvres). Le verbe boucher, probablement choisi pour ses consonances très proches du mot "bouche", est pris dans son sens de "fermer", "obturer."

La traduction littérale de l’expression est “to fill a corner” et des expressions anglaises équivalentes seraient “to knock somebody’s socks off” ou dans un sens plus négatif “to shut somebody up.” Pour celui qui est en admiration, les expressions “to be speechless” ou “to be blown away” sont similaires.

Exemple 1 :

Chaque année, les performances du Tour de France m’en bouchent un coin.
Every year, the performances of the Tour de France blow me away.

Exemple 2 :

Son père l’a toujours méprisé, alors quand il a passé le barreau, il lui en a bouché un coin.
His father always scorned him, so when he passed the bar, he knocked his socks off.